Archives du mot-clef Radar feu rouge

grap1

Radars feux rouges : à qui profite le jackpot ?

Fraîchement installés dans la capitale et un peu partout en France, les radars feux rouges ont le vent en poupe. Un succès total qui rappelle celui des radars fixes et qui ne plaît pas à tout le Monde. Dans un article de l’Express, Me de Caumont, président de l’Association des Avocats de l’Automobile (AAA) dénonce des pratiques dignes des « machines à sous ». Eclairage sur la nouvelle mine d’or du feu tricolore, entre failles juridiques et jackpot financier.

Radar feu rouge : 60 flashs par jour dans la capitale

Les 11 nouveaux radars feux rouges affolent déjà les compteurs, quatre mois après leur mise en place à Paris. Chaque jour, près de 60 flashs par feu rouge sont recensés dans la capitale. En 4 mois, 79 000 flashs ont illuminé les ruelles de Paname. A 135€ le flash, l’Etat a déjà engrangé près de 10 millions d’Euro. Ces infractions dans la capitale sont relativement récentes. Le meilleur élève parmi les 11 feux rouges est sans nul doute le radar du Boulevard de la Chapelle qui flashe 150 automobilistes chaque jour, plus du double de la moyenne parisienne.

Des chiffres plus anciens nous montrent qu’à l’échelle nationale, l’infraction des radars feux rouge fait déjà partie du quotidien. Depuis 2011, les forces de l’ordre verbalisent moins que ces nouveaux outils, véritable épée de Damoclès au-dessus des automobilistes.  De plus en plus de conducteurs craignent que leur permis de conduire leur soit enlevé à force d’être flashés par un radar feu tricolore.

grap

Radar feu rouge : des failles dans le système

Parmi les gros points noirs de ce système, Me de Caumont pointe du doigt les injustices faîtes aux automobilistes: « Le plus gros défaut de ces radars, c’est qu’ils ouvrent la voie à la condamnation d’innocents, martèle-t-il. Dans le cas où un véhicule prioritaire nous oblige à griller un feu, il n’y a aucun moyen de prouver la présence d’un tel véhicule derrière nous, puisque 100% de ces radars à feux rouges flashent dans le dos des automobilistes »

Concrètement, si un camion de pompiers force le passage et que vous grillez le feu tricolore pour le laisser passer, la contestation est possible mais délicate. Me de Caumont renchérit et prouve que des solutions existent : « Le propriétaire est juridiquement impunissable (…) car les photos sont prises de dos ».

Jackpot des radars feu rouge : l’avis mitigé des internautes

D’après les commentaires glanés sur le web, certains internautes proposent des idées pour améliorer le dispositif.

« Quand vous arrivez vers un feu équipé d’un radar, la hantise c’est que le feu passe à l’orange et que vous soyez obligé de freiner un peu sèchement avec le risque d’être percuté par la voiture qui vous suit. Pourquoi ne pas équiper les feux avec un affichage qui vous indique la durée du temps restant avant le passage à l’orange, comme cela existe dans certains pays? » écrit Siaramed.

D’autres sont en revanche plus pessimistes sur les propos de Me de Caumont et le barème du retrait de points.

« Impunissable j’en doute fort ! Tout comme les radars routier « classique », on peut contester notre présence au volant, cependant si on ne dénonce personne alors l’amende nous reviens, seuls les points ne sont pas retirés »