Archives du mot-clef alcootest

Breathometer : quand votre smartphone devient un alcootest

 

Breathometer1

A l’Automne 2013, un appareil d’un nouveau genre va débarquer aux Etats-Unis : le Breathometer. Cet alcootest du XXIème siècle va envoyer aux oubliettes ce bon vieux ballon et démocratiser un peu plus l’usage des outils de mesure de l’alcool au volant.

1-    Qu’est-ce que l’alcootest Breathometer ?

Le Breathometer a fait sa première apparition en début d’année 2013, sur la plateforme mondiale de financement participatif Indiegogo. Le projet de développement et fabrication de cet alcootest nécessitait alors 25 000$ de dons pour voir le jour. Les internautes ont très rapidement répondu présents et la somme espérée était, dès le mois de mars, quasi atteinte.

Les automobilistes américains seront les premiers à tester cet éthylotest d’un nouveau genre, disponible à la vente aux Etats-Unis à l’Automne prochain. La pré-commande est déjà possible, si vous souhaitez obtenir dès maintenant votre alcootest. Il vous en coûtera 100$ si vous vivez de l’autre côté de l’Atlantique. Sinon, un peu de patience ! Cet appareil d’un nouveau genre pour mesurer le taux d’alcoolémie sera disponible sur le marché français en Janvier 2014 pour environ 20$. De quoi sauver bientôt quelques permis de conduire du danger de la conduite en état d’ivresse!

fund-this-breathometer-turns-your-smartphone-into-a-breathalyzer

2-    Comment fonctionne cet éthylotest du futur ?

Pour utiliser votre futur Breathometer, il vous suffira de le brancher à la sortie audio servant à vos écouteurs. Une manipulation simple, y compris si l’utilisateur est sous l’empire d’un état alcoolique. De la taille d’un briquet, cet alcootest se glisse facilement dans la poche. Une application est également à télécharger par l’utilisateur (avant d’être un peu trop éméché…). Celle-ci jouera le rôle de traducteur du degré d’alcool présent dans l’air expiré.

breathometerLa conduite en état d’ivresse étant encore un comportement trop présent chez les automobilistes français, cet alcootest pourrait être une nouvelle arme « grand public » de sécurité routière. L’application liée à l’alcootest Breathometer garde en mémoire les précédentes expirations ainsi que les taux d’alcool enregistrés. Tous les smartphones ne sont pas compatibles avec l’éthylotest puisqu’il nécessite le téléchargement de l’application, uniquement disponible sous iOS et Androïd.

 

3-    Quel impact sur la prévention de l’alcool au volant ?

L’éthylotest Breathometer a pour objectif d’augmenter les auto-dépistages de l’alcoolémie. Facile à transporter et à mettre en place, ce système s’inscrit dans l’ère du temps et des nouvelles technologies. A l’heure où l’alcool au volant est souvent synonyme de permis annulé ou suspendu par les forces de l’ordre, mieux vaut prévenir que guérir.

Certes, cela n’évitera pas concrètement l’alcool au volant, puisque l’automobiliste restera libre de prendre la route. Cependant, il est possible d’envisager que certains automatismes puissent se développer chez les conducteurs, utilisateurs de cet éthylotest. Lorsque l’on sait que la conduite en état d’ivresse engendre un retrait de 6 points ; mieux vaut réserver son stage de récupération de points annuel pour d’autres infractions moins…mortelles.

00100065-0000-0000-0000-000000000000_00000065-06d9-0000-0000-000000000000_20130313214148_Breathometer